Nombre total de pages vues

mardi 15 septembre 2015

VANCOUVER - AOUT/SEPTEMBRE 2015 - JOUR 11 - VICTORIA/PORT ALBERNI : 215 km

Cette fois, nous quittons Victoria et commençons notre progression vers le nord. Après tous ces jours ensoleillés, c'est la pluie et la grisaille qui nous accompagnent.




Chemainus :
La tournée des « murals ». Ils sont une cinquantaine. Ces fresques gigantesques peintes sur les murs de la ville, les commerces ou les maisons particulières, racontent l’histoire de la ville. 








Suivez les pas jaunes sur les trottoirs ou procurez-vous une carte (payante) au bureau d’information.

Petroglyph Provincial Park :
A l’entrée de Nanaimo, il ne vaut pas la peine de s'arrêter. Les quelques gravures sont des moulages sur des plaques posées au sol. Une seule paraît authentique mais malheureusement, couverte d’aiguilles de pin, on la distingue à peine.



Nanaimo :


Balade en front de mer où nous assistons à une pêche au crabe en compagnie d'une otarie.




De nombreux ferries partent de plusieurs terminaux à Nanaimo. Si vous deviez en prendre un pour retourner sur le continent, ne vous trompez pas de terminal.




Ici, on embarque sur l’hydravion en partance pour le continent, ou on attend l’embarquement sur le ferry pour l’île en face.

North Island Wildlife Recovery Centre :
Il nous reste tout juste une heure avant la fermeture de ce refuge pour animaux sauvages nécessitant des soins. S’y trouvent en ce moment deux oursons dont la mère a été euthanasiée (elle faisait les poubelles de Port Hardy, menaçant la population), ainsi que 7 autres ours, mais ils ne sont visibles que sur les webcams des enclos fermés au public ! Pour le reste ce ne sont que rapaces et autres volatiles, tortues et animaux de la forêt (lapins, biches)... en plastique ! 9 $ par personne pour voir ça ! 45 minutes plus tard, nous ressortons, frustrés. Il faut juste se dire que votre droit d’entrée sert une bonne cause…



Coombs :
Son attraction phare : trois chèvres broutent sur le toit d'un resto.




Port Alberni :
Nous posons nos valises au Howard Johnson, à deux pas de la rivière Somas. Même pas le temps de prendre la photo de la marina, qu'un premier ours se montre. Il attrape un saumon et repart le manger tranquillement dans les bois. Nous avançons et c’est en pleine ville que nous voyons un deuxième ours qui lui aussi cherche pitance de l’autre côté de la rivière.




Aucun commentaire: