Nombre total de pages vues

jeudi 28 mai 2009

ARCHIPEL D'HAWAII MAI 2009 - JOURS 1 et 2


Pour « zapper » ce préambule et passer directement aux photos, aller à JOUR 3 et suivants.

Contrairement à nos habitudes (un billet AR sans réservation et aucun point de chute à destination ni sur le parcours), ce voyage avait été un minimum préparé : réservation de tous les vols américains. Idem pour les voitures de location et les hôtels, sur Internet sans intermédiaire, afin d’avoir les meilleurs prix. On y a toujours trouvé soit des tarifs adaptés aux seniors que nous sommes devenus, soit au personnel de compagnies aériennes. L’itinéraire avait été très étudié à l’avance - merci Virginie ! - laissant peu de place à la fantaisie. Cette atmosphère de « voyage organisé » n’est pas trop à mon goût, mais compte tenu que nous n’avons plus l’âge du camping sous la tente et que le coût de la vie dans ces îles dépasse largement notre budget habituel, on ne pouvait pas se laisser aller à trop d’improvisation qui nous aurait pénalisés en temps, donc en argent.

Ce devait être la 11 ou 12ème fois que je visitais les USA, dont la moitié ces dernières années, alors à peine débarquée, je m’y sens comme chez moi après une longue absence. J’essaie de vivre à l’américaine usant et abusant des coupons de réduction qu’on trouve partout, pour se nourrir, pour se loger (pas à Hawaii), pour visiter, ainsi que des cartes de fidélité des magasins d’alimentation qui donnent droit à réduction immédiate sur les produits.

Le début du mois de mai nous a semblé la période idéale pour visiter ces îles. La température y est très agréable, ni trop chaud ni trop frais, peu d’humidité dans l’air, quelques pluies tropicales bienfaisantes la nuit, et peu de moustiques. Ce ne doit pas être la pleine saison des fleurs, mais il en fleurit néanmoins une belle variété. Inhabituel sous les Tropiques, j’ai trouvé que le soleil se couchait tard (19 h 30) et disparaissait plus lentement qu’ailleurs.

Attention, la luminosité est importante, ce qui donne souvent des photos surexposées malgré les réglages.

Pour qui a déjà eu la chance de visiter notre Polynésie, celle-ci est très différente. Hawaii, c’est l’Amérique avec les qualités de ses défauts. Ce que j’appelle « la Polynésie aseptisée ». Le manque d’authenticité de ses îles m’a déplu. Par contre on y trouve de plus belles plages de sable propre exemptes de fragments de coraux morts, mais peu de lagons calmes où se baigner sinon sous la surveillance d’un professionnel du sauvetage. En fait, on a pris peu de temps pour tremper dans le Pacifique. On aurait dû passer un jour de plus dans chaque île… seuls notre budget et des contraintes d’agenda nous en ont empêchés.

Il faut aller à Hawaii avec un oeil neuf, ne pas se dire qu'on est en Polynésie et surtout ne pas faire de comparaison avec nos îles lointaines.

Pour résumer, côté budget voici quelques trucs :

- Une catégorie d’hôtel où on peut se loger sur le continent pour $35 (avec des coupons !) coûtera ici largement plus du double. Pensez à chercher un tarif auquel vous pourriez prétendre.

- La restauration est sensiblement au même prix (et relativement bon marché). Pour $10, un plat unique dans un restaurant suffit généralement à combler n’importe quel estomac (s’il supporte ce type de nourriture !) Ne vous privez pas des buffets « All you can eat » (en général chinois mais où l’on trouve de tout) Vous pourrez vous rassasier en engloutissant (et buvant - soft drinks) comme indiqué : « tout de que vous êtes capables de manger », de l’entrée au dessert. Sans exagérer sur les quantités, cela permet au moins de voir ce qu’on a dans son assiette et de choisir en conséquence ! Ces buffets sont si variés qu’il y aura toujours de quoi contenter les plus difficiles. Ceci est valable également sur le continent US.

- Les produits d’alimentation achetés au supermarché sont un peu plus onéreux que sur le continent et en tous cas me paraissent toujours plus cher que chez nous.

- Le carburant ici approche en ce moment les $3/gallon donc plus cher que sur le continent.

- Epluchez les brochures touristiques de toutes sortes, on y trouve des coupons de réduction (pas 20 cts ou 50 cts sur un article comme chez nous mais - 50, voire - 75 %, 1 acheté = 1 gratuit, etc, ce qui n'est pas négligeable surtout sur le prix d'une chambre d'hôtel)
C’est vrai que je fais un peu « radin » sur cette photo, mais aux USA rien de plus naturel. Alors je m’adapte ! Autres lieux, autres mœurs …

- A Hawaii, les magasins de souvenirs Hilo Hattie (au moins un par grande ville) offre un cadeau à chaque visite, un autre si vous avez découpé le coupon qui va bien et achetez pour une certaine somme, et vous offre d’autres coupons pour des entrées à réduction sur certains sites touristiques.

- Pour les billets d’avion sur Hawaiian Airlines, à certaines saisons les tarifs varient selon l’heure du décollage. Le même trajet peut ne coûter que $45 à 7 heures, $65 à 8 heures, mais 120 à 10 heures ! Compte tenu du décalage horaire (12 heures), il est facile d’être matinaux !

Mes autres autres tuyaux (USA PRATIQUES) sont valables ici aussi.
Comment pensez-vous que je puisse voyager autant si je ne fais pas attention à tous ces détails ?

JOUR 1 : Voyage Province/Paris
JOUR 2 : Paris/Los-Angeles/Honolulu.


Los-Angeles : 9 heures de décalage, Honolulu : 12 !

mardi 26 mai 2009

HAWAII - OAHU - JOUR 3


OAHU : 55 Km

Nous avons choisi un hôtel avec navette gratuite près de l’aéroport non seulement pour être plus vite couchés après un si long voyage, mais aussi parce que nous voulions débuter notre visite par Pearl Harbor qui se trouve tout près.


CASTLE RESORT PACIFIC MARINA INN AIRPORT

PEARL HARBOR

Des bus y vont depuis la ville (de 1 h à 1 h 30 selon la ligne), ou depuis l’aéroport. Bien qu’on nous l’ai déconseillé, nous avons préféré louer une voiture pour perdre le moins de temps possible et nous avons eu raison, mais cela dépend du programme qu’on s’est fixé.

Visite de l’USS Arizona Memorial :
Tous les sacs sont interdits. Vous devez les laisser dans une consigne ou dans une voiture. Les petits appareils photos peuvent être apportés.
Il s’agit d’un lieu de pèlerinage et une tenue correcte s’impose. Les jours d’affluence, il vaut mieux y aller tôt le matin et prendre son billet avant de visiter le musée, car il arrive que les tickets soient tous attribués dès 13h et il faut attendre jusqu’à 2h pour accéder au Mémorial. Seule l’excursion en bateau de l’US Navy permet de se rendre sur le site de l’USS Arizona. Le dernier départ est à 15h et les horaires sont plus irréguliers l’après midi.


Plus de 1.100 marins ont péri à bord de l’USS Arizona le 7 décembre 1941 lors de l’attaque surprise de l’aéronavale japonaise. C’est au-dessus de l’épave de ce navire qui leur sert de tombeau qu’un mémorial a été édifié.


Une exposition, une vidéo ainsi qu’un musée présentent les évènements de Pearl Harbor.


Nous avons achevé cette visite par celle du sous-marin USS Bowfin, l’un des 15 sous-marins américains qui n’a pas été entièrement détruit lors de l’attaque de la base navale.



DIAMOND HEAD

Il s’agit d’un cône volcanique de 300.000 ans. Avec le temps, l’érosion n’a pas manqué d’aplanir le cratère, mais son sommet haut de 232 m offre un magnifique panorama sur Honolulu et la côte Sud d’Oahu. Le parking se trouve à l’intérieur même de la caldera. Pour atteindre le sommet : une montée en pente douce mais aussi deux escaliers de 74 puis 99 marches, et finalement un dernier escalier de 54 marches jusqu’à à la station d’observation

Il faut compter environ 1h à 1 h 30 d’ascension depuis le parking. Attention il faut arriver avant 16h30. Malgré la fatigue et le décalage horaire, on s’en tire en moins de temps que prévu !
Pour les jours suivants, nous avons choisi l’hôtel CASTLE RESORT QUEEN KAPIOLANI (Waikiki) en bordure du Parc Kapiolani où croissent d’énormes arbres, tel ce banyan.

Les parkings publics qui bordent le parc sont gratuits de 18 heures le soir à 10 heures le lendemain matin (attention pas celui du zoo en face de l’hôtel) A l'hôtel, comptez $15 la nuit.
HOTEL CASTLE RESORT QUEEN KAPIOLANI

Nous sommes à deux pas de la Kalakaua Avenue qui longe les plages de Waikiki.
On peut se rendre à pied jusqu’à l’International Market Place. Les magasins de souvenirs et les restaurants s’y succèdent.

Nous assistons à un spectacle de danses polynésiennes gratuit donné dans les jardins de la plage principale de Waikiki (vers 18 h) près de la statue de Duke Kahanamoku, le "Beach Boy" local des années 20.

video

lundi 25 mai 2009

HAWAII - OAHU - JOUR 4


OAHU :140 Km




NUUANU PALI STATE PARK

Arrêt pour son point de vue sur la Côte Est et la Vallée des Temples.






BYODO-IN
Ce temple bouddhiste est situé en bas des montagnes de Ko’olau, dans la Vallée des Temples. C’est une superbe réplique du temple du même nom situé à Uji au Japon.

Avant d’accéder au Byodo-In, on traverse un grand cimetière. Selon l’usage, on fait sonner la cloche avant de pénétrer dans les lieux et on ôte ses chaussures avant de visiter le temple.

Une statue de Bouddha de 2,7 mètres, siège au milieu du Byodo-In.



Le temple attire de nombreux touristes depuis qu’une scène de Lost y a été tournée, celle où on voit le père de Sun, dans sa luxueuse résidence coréenne.

La lumière du matin ou du soir est recommandée si vous voulez prendre des photos.

WAIMANALO

Dans la Baie de Kaneohe se succèdent des plages de sable fin plus belles les unes que les autres. De l’autre côté de la péninsule, Kailua est l’une d’elles, suivie de Waimanalo. Elles sont peu fréquentées et excellentes pour la baignade, car il y a peu de vagues.

La présence en grand nombre de méduses (« jelly fish » ou « portuguese man-of-war ») nous en a pourtant dissuadés !

Les belles couleurs du Pacifique servent de fond pour les photos de mariage.



POINTS DE VUE

Sur Halona Beach Cove avec ses allures de calanques …

... Et Sandy Beach, plage de sable blanc au milieu des laves.




HANAUMA BAY NATURE PARK
Cet ancien cratère est une zone protégée comprenant une magnifique plage et une baie idéale pour observer 400 espèces de poissons avec masque et tuba. Avant de pouvoir accéder à la plage, passage obligé par la salle de projection où l’on vous explique les règles à respecter dans la réserve : ne pas nourrir les poissons, ne pas toucher le corail, ne pas ennuyer les tortues ...
Il fait gris, dommage pour la photo et la vue sous-marine, et le vent est particulièrement frais. Pas le courage de se mettre à l’eau.

La plage est souvent bondée, l’idéal est d’arriver en début de matinée, ou vers le milieu de l’après-midi. Il est préférable d’avoir déjà un peu d’expérience si vous voulez y faire de la plongée en apnée, car les courants sont assez forts par endroits, et les récifs peuvent être dangereux. Il peut y avoir des essaims de méduses.

Recommandation valable pour toutes les plages : lisez bien les panneaux placés près de la cabine du surveillant de plage avant d’aller nager ! Il faut savoir que les Américains sont ultra-prudents et ne « jouent » pas avec la sécurité.
Personnellement, j’ai toujours trouvé ces mesures un peu… démesurées ! Peut-être parce que je suis bonne nageuse. Je n’ai néanmoins pas négligé ces indications, car si je pense pouvoir évaluer le danger de nos mers et océan, je ne peux prétendre connaître ceux-ci, chaque plage ayant ses particularités sur un territoire qui nous est complètement étranger donc hostile à priori. Il ne faut d'autre part pas oublier que c’est une région très secouée où les tsunamis sont nombreux …


dimanche 24 mai 2009

HAWAII - OAHU - JOUR 5


OAHU : 190 Km



DOLE PLANTATION

Au moment de sa construction c’était la plus grande plantation d’Ananas du monde. Elle a dû fermer à cause de la concurrence asiatique. Le bâtiment sert aujourd’hui d’entrepôt.

La Dole Plantation propose une boutique cadeaux et petite restauration où après quelques achats de souvenirs nous avons dégusté une délicieuse glace… à l’ananas.
Après une visite en petit train, on s’est « perdu » dans le labyrinthe le plus grand du monde, en forme d’ananas. Excursion très américaine...


MOKULEIA BEACH

Appelée plus communément par les avertis : « plage du crash » en référence à la série télévisée américaine LOST très en vogue depuis sa première saison (on en est à la 5ème, 6ème ?)
Elle est belle, calme et surtout n’attire pas grand monde malgré cette autre forme de popularité.
Tout près : « le camp des Autres », en réalité un hébergement de YMCA.



POLYNESIAN CULTURAL CENTER

C’est la reconstitution de 7 villages polynésiens : îles Tonga, Hawaii, Samoa, Tahiti, Fidji, Marquises, Aotearoa. Des élèves de tout le Pacifique viennent y apprendre les arts et traditions populaires. On peut assister à des démonstrations publiques (chansons, danses, art martiaux…) quasi permanentes où la participation des spectateurs est requise.



Pour les amateurs, un spectacle a lieu de 19h30 à 21h mais il est recommandé de réserver à l’avance.
C’est le genre d’attraction dont raffolent les Américains, mais qui n’a rien d’authentique. Personnellement, je n’aime pas du tout, mais il en faut pour tous les goûts !

C’est là que j’ai vu l’art traditionnel du « Quilt Hawaiien ». Pour le découvrir plus à fond, rendez-vous sur mon autre blog où plusieurs articles y sont consacrés. A voir ICI

En ce qui concerne les repas, n’oublions pas que nous sommes aux Etats-Unis, le pays de McDo, KFC, et compagnie. Alors ne vous attendez pas à une cuisine où vous goûterez les spécialités typiques. Même dans les supermarchés (les mêmes que sur le continent US), il est très difficile de trouver des fruits et des légumes locaux... mais on peut s’y restaurer en faisant ses courses.

samedi 23 mai 2009

HAWAII - MAUI - JOUR 6

MAUI : 95 Km
Nous changeons d’île. Hawaiian Airlines nous emportent vers Maui en une trentaine de minutes.

Les hôtels ne nous accueillant qu’à compter de 15 h, nous enchaînons les visites dès notre arrivée dans les îles après avoir loué la voiture.


IAO VALLEY STATE PARK

Le parc de Iao Valley est surplombé par la Iao Needle, une aiguille rocheuse de 685 mètres C'est une vallée sublime, où un sentier chemine dans une végétation luxuriante et quelques ruisseaux.

Environ une heure vous suffira pour cette excursion. Pensez à apporter de la lotion pour chasser les moustiques car ceux-ci peuvent être nombreux. Le meilleur moment de la journée pour visiter Iao Valley est en matinée, avant que les nuages couvrent le sommet de Iao Needle.


LA PEROUSE BAY

Les laves refroidies de l’Haleakala s’étendent jusqu’à la côte sud de l’île.


Pas de plage de sable noir, juste de la pierre de lave concassée. Cela ne donne pas envie d’aller faire trempette.

Attention, les loueurs de voitures ne prennent pas en charge un accident au-delà de Mäkena State Park. Il en est de même pour beaucoup de sites sur les îles. On ne l’a su qu’après. Pourtant la route ne nous a pas parue plus dangereuse qu’ailleurs. Elles sont toutes bien entretenues dans l’ensemble sur toutes les îles que nous avons fréquentées. Les interdictions sont signalées dans le livret de cartes qui est remis avec la voiture au moment de la location.

MÄKENA STATE PARK
Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons sur une belle plage de l’ouest, celle du Mäkena State Park. Sable blanc et quelques petites vagues pour permettre aux apprentis surfeurs de s’entraîner.



Nuit à KIHEI (16 Km de l’aéroport) à l’hôtel ASTON MAUI LU RESORT.
Ses bâtiments et sa piscine à la forme de l’île se situent au milieu d’une cocoteraie de 11 ha.

La plage est en face, de l’autre côté de la route pour nous offrir un coucher de soleil romantique à souhaits.


vendredi 22 mai 2009

HAWAII - MAUI - JOUR 7


Maui : 225 Km


HANA HIGHWAY
Hana Road (aussi appelée Hana Highway) est une route étroite et tortueuse de 80 km avec 600 virages et 56 ponts à voie unique (je n’ai pas compté !) qui sillonne les montagnes entre Kahului et Hana. Pour apprécier Hana Road, il faut s’arrêter fréquemment pour découvrir les sites au passage.
On ne pourra pas la parcourir en entier pour cause de réfection. Nous ne verrons donc pas la tombe de Charles Lindbergh. Dans tous les cas, arrivés au bout, il faut rebrousser chemin, mais dans l’autre sens les points de vue sont différents et l'on en découvre parfois qu’on avait ratés.


Manto Kuji, temple bouddhiste à Paio
Hookipa Beach, important spot de surf

Les eucalyptus arc-en-ciel

Keanae Peninsula, les champs de taros

Kopiluilu Falls

Honomanu Bay